- Processus de sélection

Le programme couvre 4 provinces sur un total de 18 provinces. Il s’agit de la province de Ruyigi, Karusi, Gitega et Kirundo. Au sein de chacune de ces quatre provinces, 4communes ont été sélectionnées.

La sélection de collines au sein de chaque commune se fera de façon aléatoire. Cette sélection se fera publiquement, dans le cadre d’une assemblée communautaire composée de membres du personnel du programme, du gouverneur de la province, de l’administrateur de la commune, des chefs de colline de la commune, mais aussi de représentants des groupes religieux, d’autorités traditionnelles, de la société civile et des Batwa. Le tirage aléatoire se fera selon les trois étapes suivantes :

     •La réunion de sensibilisation et de concertation avec les Parties Prenantes par province
     •L’atelier réunissant les chefs de collines, par commune
     •La cérémonie publique de tirage aléatoire des collines.

Dans chaque colline sélectionnée par tirage aléatoire, l´ensemble des ménages résidents de la colline feront l´objet d´une enquête. Pour ce faire, le Projet a recruté un cabinet de collecte de données ayant comme rôle le recensement de ménages.

Ainsi, les ménages bénéficiaires ont été ciblé en combinant plusieurs processus et critères :
     •Un ciblage catégoriel : Seuls les ménages ayant des enfants de moins de 12 ans seront éligibles et seront donc enquêtés.

     •Application du filtre PMT : Un certain nombre de données a été collecté au sein des ménages enquêtés, et a permis de déterminerleur score qui est calculé par un Test indirect des revenus (Proxy Means Test – PMT). Ce score permettra de les classifier de plus pauvre au moins pauvre. Suite à cette classification, il ya eu affichage des liste provisoires sur chaque colline sur une période allant jusqu’à 5 jours ouvrables.

    •Une validation communautaire : Elle représente la phase finale pour valider les listes provisoires qui ont été présélectionnés grâce au filtre PMT.


- Enregistrement

Le processus d’enregistrement est la finalisation du processus attribuant définitivement le programme de transfert monétaire aux bénéficiaires. Ce processus d’enregistrement permet de remettre à chacun des bénéficiaires validés, une feuille d’enregistrement comportant leur carte de bénéficiaire et leur carte SIM nécessaire pour recevoir leur transfert monétaire.

Au cours de ce processus, les bénéficiaires recevront également un téléphone et deuxformations : l’une sur le fonctionnement du programme et l’autre sur l’utilisation du téléphone de façon général et le fonctionnement du paiement mobile en particulier. Cette formation sera continue dans le but dans de les sensibiliser sur les nouvelles technologies en raison de leur niveau d’éducation qui est relativement bas.

Les bénéficiaires sont, sauf exception, les mères de famille. Ce sont celles qui sont habilitées à toucher les paiements au nom du ménage.


- Paiement

Les ménages enregistrés dans le Projet reçoivent un transfert monétaire de 20 000 BIF (équivalents à 12 USD) par mois et par ménage pendant 30 mois, ce qui correspond environ à 19 pour cent du seuil de l’extrême pauvreté, une valeur proche de celle des transferts versés dans des pays africains comparables. Durant toute la durée du projet, chaque ménage aura reçu un montant de 600 000 BIF (360 USD) en transferts monétaires.

Pour des raisons de fonctionnement et de coûts, les paiements sont faits sur une base bimensuelle. Le nombre de paiements est donc de 15, faits tous les deux mois sur une durée de 30 mois.

Le paiement se fait par téléphone mobile remis gratuitement aux bénéficiaires. De plus, le projet paie les frais de transfert et de retrait pour que le bénéficiaire puisse percevoir le montant exact pendant la durée du Programme.


Le choix du paiement mobile a été principalement guidé par:

 ? La fiabilité et la sécurité  
 ? La rapidité et la transparence

 ? L’accessibilité

 ? L’expérience des organisations humanitaires en matière de transfert monétaire.


Le Projet a contracté avec une agence de paiement pour exécuter les paiements électroniques. Le choix de l’opérateur mobile Econet Leo a été fait sur base d’un concours pour exécuter le transfert électronique dans la commune pilote pour un premier temps, puis dans les autres provinces après une évaluation jugée satisfaisante des prestations. 
 
L’activité de paiement se déroule selon le mode de paiement en masse où les bénéficiaires d’une même colline se réunissent sur un lieu connu et accessible à tous, à une date et heure précise pour effectuer les transactions de retrait. L’équipe de terrain du Projet supervise les sites de paiement pour s’assurer que l’agence de paiement s’acquitte correctement de ses services et profite également de passer des messages aux bénéficiaires ou collecter les plaintes au besoin.



Quelques chiffres 









Actualités
Bénéficiaires
Le projet MERANKABANDI est couronné de succès. Il a pour objectif de fournir des transferts monétaires réguliers aux ménages ciblés qui vivent en situation d'extrême pauvreté et qui ont au moins un enfant de douze ans au plus. Les ménages bénéficiaires participent à des séances mensuell...
Objectif de dévéloppement
Les bénéficiaires du projet d'appui aux filets sociaux MERANKABANDI se réjouissent de ses réalisations. Ils affirment que leurs conditions de vie se sont améliorées. Depuis le mois de juillet 2017, plus 56 000 ménages ont bénéficié de l'appui de MERANKABANDI dans sa zone d'action composée...
Bénéficiaires
Le projet d'appui aux filets sociaux Merankabandiest opérationnel au Burundi depuis le 27 juillet 2017. Il fournit des transferts monétaires réguliers à des ménages plus vulnérables que d'autres et vivant dans une extrême pauvreté. Le projet qui ?uvre dans quatre provinces du pays, à savoir...
Bénéficiaires
Elevage, nouvelles maisons, scolarisation des enfants? le projet d'appui aux filets sociaux « Merankabandi » est en train de changer des vies. A la rencontre des familles, Batwa surtout, de la province Gitega, qui ont su améliorer leurs conditions de vie grâce à une somme de 40 mille BIF tous l...
Espaces Hinduringendo
Des visites orientées spécifiquement vers les ménages Batwa bénéficiaires ont été effectuées dans la perspective d’assurer un accompagnement spécial pour cette couche de la population avec objectif de les imprégner des bonnes pratiques agricoles et la vie associative, la poursuite de l’i...
Espaces Hinduringendo
La plupart des Batwa n'ont pas d'habitat décent. La grande majorité vit encore dans de petites huttes en pailles où les conditions d'hygiène laissent à désirer. Cette situation reste grave et entraine des conséquences néfastes au niveau de la santé en général et surtout pour les enfants, ...
Espaces Hinduringendo
Dans le cadre de la mise en Oeuvre des plans spécifiques, le projet a appuyé sept groupements culturels des Batwa bénéficiaires repartis dans les provinces d'intervention....
Espaces Hinduringendo
Le plan d’action des plans spécifiques aux Batwa prévoit le renforcement de l’accès à l’éducation des enfants des ménages Batwa par la fourniture du matériel scolaire. Ainsi, 2081 enfants de l’école primaire et de l’école secondaire ont été identifiés pour bénéficier de cet appui ...
Le projet Merankabandi, mon Projet
Dans le cadre de promouvoir la reconnaissance juridique des enfants et des mariages au sein des ménages Batwa bénéficiaires du Projet, des séances de sensibilisation sont régulièrement organisées à leur intention. Ces séances portent sur l'enregistrement des enfants pour l'obtention des ext...
Bénéficiaires
Le Projet d'Appui aux Filets Sociaux MERANKABANDI s'active pour combattre la pauvreté et ses effets pervers sur 274 collines réparties dans les provinces de Ruyigi, Karusi, Gitega et Kirundo. Il octroie un montant de 40 000 FBu tous les deux mois et pendant 30 mois aux ménages les plus vulnérabl...
J'espère que ce projet apportera dans les semaines à venir ses promesses à de nombreux bénéficiaires et que l'aide apportée leur servira à améliorer leur quotidien.Michel Nyabenda - Coordonnateur du projet
« Nouvellement mis en exécution, avec de nouveaux mécanismes clés de renforcer la solidarité et faciliter l’intégration des personnes vulnérables, le Projet d’Appui aux Filets sociaux, MERANKABANDI recèle des atouts favorables à la réussite » ( 4 juin 2019)InfoMag
« Leta y’Uburundi yiteze ko ba Ntahonikora ashigikirwa n’Umugambi Merankabandi bova koko mu bukene, bagafungura neza, bagashobora kwivuza no kurungika abana babo kw’ishure. Ivyo navyo birasaba ko bantahonikora bagira ishaka n’inguvu vyo kuva mu bukene, bakitunganya neza kugira biteze imbere » (Ruyigi, 7 août 2018)S.E. Président de la République
Inscription à la newsletter
MERANKABANDI
Nos contacts
Av. de la JRR, no 16, BP 1031 Bujumbura, Burundi
+257 22 28 71 03
informations@merankabandi.bi
merankabandi2020@gmail.com [Administrateur]
Avez-vous une réclamation?
Contactez-nous